Miel de lavande du Luberon

Vachères

Le Rucher du clocher bleu est une exploitation apicole familiale basée au coeur de la Haute-Provence dans un petit village du parc régional du Luberon, Vachères, produisant essentiellement du miel de lavande.

Vachères
Vachères
ruches pastorales
ruches pastorales de mon grand-père
ruchers sédentaires
ruchers sédentaires
miel de lavande, toutes fleurs, châtaignier, Provence
miel de lavande, toutes fleurs, châtaignier, Provence

Apiculteurs depuis plusieurs générations... C'est en 1984 que mon père, Reynier Patrick, professionnalise cette passion. Ma mère, Josie, se joint très vite au projet. Pour ma part c'est récemment en avril 2010 que je me suis installé créant  ainsi le GAEC Rucher du clocher bleu. Ma conjointe Pascal Laurie nous accompagne également dans cette aventure depuis 2014.

miel de lavande
miellée de lavande sauvage du Luberon

miel de lavande sauvage miel label rouge

Nous gérons un cheptel essentiellement d'abeille locale, "la noire provençale" afin de produire les précieuses gouttes d'or provençales du miel de lavande, un miel label rouge de qualité supérieure grâce à la présence importante de lavande sauvage cotoyant les champs de lavandin et lavande vraie...



transhumance automnale

Comme souvent en apiculture et plus largement en agriculture c'est souvent le climat et les saisons qui dictent nos actions...

 

L'objectif de transhumer les ruches sur des lieux d'hivernage plus chauds et plus précoces est avant tout de faire des essaims.

Pour cela il nous faut des colonies très populeuses dès l'automne avec le maximum de couvain pour avoir des grosses colonies au printemps prochain....

 

Rien ne sert donc de se presser pour redescendre les ruches car il y a souvent bien plus de fleur et d'eau en Haute-Provence qu'en basse Provence. La surface de couvain est alors en expansion durant le mois d'aout et septembre...

 

C'est généralement une semaine de pluie et/ou mistral rafraîchissant subitement les températures notamment nocturnes qui provoque une inversion de la courbe de surface de couvain. Cette semaine est souvent le signal pour redescendre les ruches plus au sud... Les colonies profitent alors d'un second automne pour faire leurs abeilles dites d'hiver et augmenter la taille de la grappe.

 

Cette année nous avons donc redescendu fin septembre les ruchers du haut plateau d'Albion. A plus de 1000m d'altitude, les températures nocturnes minimales commençaient à se stabiliser en dessous les 10°C après une première vague de froid aux alentours du 25 septembre. Nous avons ensuite attendu la vague de froid d'octobre de ces derniers jours pour redescendre les autres ruchers transhumants. Entre le nord et le sud Luberon il y a généralement 4-5°C d'écart et le pourtour méditerranéen a souvent presque 8-10°C de plus en température nocturne par rapport à la Haute-Provence. Autant dire qu'avec des transhumances bien calculées on gagne un mois de ponte soit plus d'une génération d'abeille.

 

 

 

0 commentaires