février

controle varroase

comptage varroa
comptage varroa

comptage varroa

En ce début février, nous insérons sur le plancher du fond de ruche un papier. Ce papier est glacé sur une face ce qui nous permet d'appliquer une couche de saindoux. Sur cette graisse les varroas qui tombent vont se coller sur le papier.

Nous répétons l'opération plusieurs fois. L'idéal est de couvrir la période de couvain operculé soit 12 jours. Comme nous avons beaucoup de ruche, nous effectuons que 4 passages afin d'avoir une idée le plus fiable possible de la présence respectable ou non du parasite.

 

Vous pouvez utiliser l'acide oxalique, le tactik... ou tout simplement compter les chutes naturelles du varroa.

 

Nous utilisons des papiers mais certains fond de ruche sont équipés de plaque en plastique. On peut également se fabriquer ces plaques afin d'éviter de gaspiller du papier. Dans ces cas là, on nettoie la plaque directement au rucher et on applique de la margarine ou autre graisse.

 


lecture fond de ruche

Voici différents cas que nous retrouvons lorsque nous tirons 3 jours après les papiers (24h ou 2 jours après sont possibles)

cette première photo montre un papier d'une belle ruche nettoyeuse. Bien sur il y a des débris (tombés récemment) mais vous pouvez répéter l'opération il n'y en aura jamais plus. De plus lorsqu'on tire les papiers on a plusieurs abeilles dessus qui se sont envolées.

Sur cette deuxième, on voit clairement des abeilles mortes atrophiées ou aux ailes déformées symptomatique d'une présence importante du varroa.

Sur cette photo, les cercles verts représentes des traces de déjection des abeilles. En petite quantité comme ici il n'y a rien d'alarmant mais parfois on peut en dénombrer beaucoup plus. C'est souvent le signe d'une petite colonie mais attention à la nosémose. Une colonie dérangée alors qu'il fait froid présente également ces symptomes. Peut être un troupeau de mouton ou de sanglier est passé, une branche ou des pignes de pin tape sur le toit....

Les cercles rouges entourent des déjections de fausse teigne. La colonie en se développant va surement la tuer.

Ici la colonie est bourdonneuse. Tout d'abord il y a des mâles petits de la taille d'une abeille. Ensuite les gros débris ressemblant à des pastilles sont en fait l'opercule découpée lors de la naissance des mâles. Les abeilles naissantes déchiquètent en petit morceau l'opercule. on peut également constater chez les colonies bourdonneuses qu'elles sont petites, moins nettoyeuses, avec des larves mortes mais c'est pas systématique.

Ici la colonie est petite. Le papier qui fait la taille du fond n'est occupé que par 2 x 1/3 d'intercadre. De plus, la graisse brille sur le reste du papier alors qu'une belle ruche, a force de nettoyer les débris, fait disparaitre le brillant de la graisse.

Les cercles rouges entourent des écailles de cire. Des jeunes abeilles cirières sont présentes. La colonie a donc repris la ponte depuis un bon mois et semble dynamique. Si la température le permet, ouvrir la ruche et compter rapidement les cadres de couvain pour savoir approximativement la date de visite de printemps.

Les cercles rouges sont des écailles de loque européenne. De plus la colonie est petite. Il faudra vite intervenir. Personnellement j'aime bien essayer de les sauver en bloquant la ponte dans un premier temps pour qu'elle nettoie puis en changeant la reine lorsque le moment le permet.

une colonie très infectée de mycose. L'abeille noire est sensible a ce champignon. Il ne faudra pas s'alarmer de quelques mycoses de couleur blanches mais dans ce cas, l'infestation est importante. Nous effecturons un peu les mêmes opérations de sauvetage que pour les loques européenne.

ruche fond grillagé vs plein

Nous utilisons sur l'exploitation des fonds pleins.

il y a des avantages....

Tout d'abord le cout à l'achat ou la facilité à la fabrication. Ensuite l'entretien lorsqu'il faut gratter puis désinfecter à la flamme. Enfin, les fonds de ruche pleins obligent les colonies à être nettoyeuses. Une colonie non nettoyeuse va accumuler des débris qui sont source de virus ou parasite, capte l'humidité.... Une sélection naturelle s'opère et une colonie n'ayant pas un comportement hygiénique ne se fait jamais très vieille. Grace à ces fonds et à une sélection massale, je pense que notre cheptel est plutôt sain avec des colonies relativement bonnes nettoyeuses. Ce critère est aujourd'hui un des critères (après la production bien sûr) les plus recherché en apiculture.

 

Les inconvénients...

Ou plutôt les avantages des fonds grillagés sont tout d'abord que la lecture de la chute des varroas est plus fiable car la plaque située dessous le grillage n'est pas nettoyée. Ensuite, un varroa, pas forcément mort, chutera à l'extérieur de la ruche (je ne sais pas s'il arrivera a revenir dans la ruche).

 

En ce qui concerne l'argument de l'aération, je suis beaucoup plus partagé.

beaucoup pensent que le fond grillagé permet l'évacuation de l'humidité générer par la vapeur d'eau dégagé par la colonie. Mais l'air humide monte, l'aération doit être en haut de la ruche et non en bas. Je consacrerai un article entier car il y a beaucoup à dire et expliquer sur ce sujet et nous expérimentons actuellement afin d'essayer de recréer une aération dans les ruches un peu comme la VMC de notre maison

conseil apicole

cette technique est à utiliser autant de fois que voulue.

Elle permet de renseigner sur l'état de la colonie a des périodes ou l'ouverture est à proscrire. En octobre/novembre, elle permet de savoir la taille de la colonie partant en hivernage, s'il faut partitioner la ruche, la réunir... elle permet de renseigner sur la présence de varroa en quantité supportable pour la colonie, sur l'état sanitaire....

 

Il ne faut pas hésiter à multiplier cette opération ou la renouveler. Cela élimine les doutes et donne une image plus fiable de ce qui se passe en l'intérieur de la ruche.

 

Il faut également comparer les résultats entre les ruches afin de repérer ce qui semble être "anormal".

 

Ne pas hésiter à ouvrir une ruche afin d'expliquer et comprendre ce que l'on observe. Même si j'ai di qu'il fallait limiter les ouvertures surtout a certaine période, parfois une ouverture donnera tellement de connaissance qu'elle permettra par la suite d'éviter bon nombre d'ouverture de ruche.

varroas
varroas

Le varroa est de la taille du débris mais en avec l'expérience on le repère facilement à sa couleur un peu marron.

 

Généralement, à l'automne nous partitionnons, supprimons ou réunissons les colonies petites, loqueuses ou mycosées.

Au printemps, nous tentons plus souvent de les sauver en créant un blocage de ponte. Nous partitionnons la colonie dans un premier temps puis nous apportons du sirop de nourrissement en augmentant progressivement les quantités. Enfin lorsque la période d'élevage a démarré nous changeons la reine.

Il est important de repérer ces colonies afin de leur éviter de mourrir bien sûr mais éviter les pillages et propagation de maladie au sein de son rucher.


Écrire commentaire

Commentaires: 0