Mars 2

sélection et élevage

cadre à mâles
cadre à mâles

méthode d'élevage

Nous avons deux méthodes pour faire des essaims.

La première, repose sur le principe de divisible de la Langstroth. Je l'expliquerai plus en détail lorsque nous la pratiquerons.

La deuxième repose sur le principe du greffage. Les deux méthodes ont des avantages et des inconvénients. En ce qui concerne celle du greffage, les avantages principaux sont que cela nous permet de multiplier une bonne souche et de faire des essaims très petit. L'inconvénient principal est à mon avis que nous n'avons pas assez de recul sur les mécanismes qu'opère une colonie pour choisir tel ou tel oeuf (ou larve) qui seront reine. C'est pourquoi nous avons garder la méthode traditionnelle.

 

 


ruches à males

ruche à mâle
ruche à mâle

Dès la visite de printemps, nous insérons un cadre à mâle bâti, sur des ruches sélectionnées.

Les ruches à mâle doivent être fortes et populeuses soit 6 ou 7 cadres de couvain. Tout d'abord les larves de mâles sont très gourmandes en bouillie larvaire donc en pollen et miel. Ensuite ils sont pondus en périphérie car demandant moins de chaleur et donc très exposés au retour de froid. Si la colonie n'est pas assez populeuse, ils peuvent naître avec moins de spermatozoide ou ne pas naitre du tout. C'est pourquoi nous insérons ce cadre à mâle sur des 6 cadres de couvain en général, en rive du couvain, juste derrière un beau cadre de pollen. Afin de ne pas bloquer la colonie, nous insérons sur l'autre rive du couvain un cadre vide pour que la colonie puissent pondre ou mettre du miel en cas de forte miéllée.

Enfin, nous finissons par un cadre bien rempli de miel, en rive de la ruche, pour éviter toute carence car là encore les premiers qui seront sacrifiés par la colonie sont les mâles. Nous constituons 10 ruches à mâle et notre rucher d'élevage se trouve sur l'exploitation, proche de nos ruchers sédentaires.

colonies souches et sélection

reine sélectionnée
reine sélectionnée

Nous ne changeons pas les reines et sommes apiculteurs depuis plusieurs générations.

Certes nous avons une grosse hétérogénéité au sein du cheptel mais nous avons quelques colonies dont l'essaim a été fait il y a plus de 15 ans. Ainsi nous avons des ruches datant des années 90 et du début des années 2000.

Pas de test de couvain congelé, de rapidité de prise du nourrissement.... nous partons simplement du postulat qu'une ruche qui a une vingtaine d'année est forcément nettoyeuse, plus ou moins résistante au varroa, adapté à notre écotype....

Parmi toutes ces "veilles ruches" nous trions en greffant sur celles produisant le plus de miel et n'ayant pas besoin de nourrissement par l'apiculteur. Ce sont donc nos colonies souches.

Les autres "veilles ruches" si elles sont sur 6 cadres de couvain nous insérerons un cadre à mâle.

Toutes colonies malades, petites ou avec une ponte de veille reine seront écartés mais les reines ne seront pas changées. Souvent elles reméreront et seront plus belles l'an prochain.

calendrier élevage

un des autres inconvénient du greffage et qu'il y a un calendrier  à respecter et que malheureusement il ne coincide pas toujours avec la météo idéale.

A la visite de printemps, soit les deux premières semaines de mars pour cette année, nous insérons les cadres à mâle. Ces ruches à mâles seront ramener en Haute Provence, sur le lieu d'élevage 4 semaines après, c'est à dire juste à la naissance des mâles.

3 semaines après l'introduction des cadres à mâle nous grefffons afin de faire coincider la pleine maturité des mâles avec les vols de fécondation des reines.

Nous introduisons les cellules royales à 10 jours donc les essaims seront constitués 9 jours après le greffage.

 

NB: une fois que les mâles apprennent à voler, ils ne restent pas dans leur ruche. Ils vont voyager de rucher en rucher et peuvent se retrouvent à des dizaine de kilomètre de leur lieu de naissance. C'est pourquoi, il faut leur donner envie de rester sur votre rucher d'élevage en ayant des colonies orphelines. en ce qui nous concerne ce sont les starter/finisseur qui permettent ceci.


Écrire commentaire

Commentaires: 0