septembre

la saison 2018 démarre....

Septembre signe la fin de la saison apicole avec la mise en pot. Cependant il n'est pas de tout repos car la saison 2018 se prépare déjà.

Nous mettons en pot immédiatement après l'extraction car le miel est encore liquide et cela évite de le défiger/chauffer inutilement. Cela représente une grosse semaine de travail.

 

Le Miel de Provence est particulièrement noir cette année et les analyses sont très proches de celles du miel de sapin!!

L'acacia (2è position en partant de la gauche) n'aura pas l'appellation miel de forêt car les analyses ont fait ressortir la présence de miellat. Enfin le châtaignier et le lavande sont quand à eux bien typés...

stimulation

Nous repassons sur tous les ruchers afin de contrôler les ruches qui ne pondaient pas. Nous stimulons toutes les petites colonies que nous avons repérer à la visite d'automne. Nous utilisons de l'eau sucrée (2/3 d'eau + 1/3 de sucre). Environ 1L par ruche chaque semaine pendant 3 semaines donné aux colonies sur moins de 2 cadres de couvain. Certains stimulent avec du 50/50 mais personnellement je préfère cette option au printemps. En effet, les ruches manquent surtout d'eau à cette période pour confectionner la bouillie larvaire. Au contraire du printemps ou c'est plutôt le miel qui est en quantité limité dans la ruche....

Cette année certaines colonies ont stoppées la ponte pendant près de 8 semaines... Si l'hiver est doux comme ces dernières années, il n'y a pas à s'inquiéter mais nous préférons les pousser à la ponte afin de faire grossir la grappe car mieux vaut prévenir que guérir

transhumance

Nous transhumons quelques ruchers des hauts plateaux d'Albion, à près de 1100m d'altitude. Les températures nocturnes descendent déjà vers les 4-5°C les jours de mistral. De plus, les ressources en pollen sont très minces avec seulement quelques pieds de sarriette. Ce sont d'ailleurs ces mêmes ruchers ou la ponte a été stoppée par certaines ruches. Cela permet de reprendre et d'augmenter la ponte afin de passer un bon hivernage.

partition & réunion

Toutes les petites colonies, soit en abeille soit en couvain, qui ont été stimulé, sont revisités. Généralement la rapidité de prise du sirop de stimulation évite d'ouvrir inutilement les ruches. Ce dernier doit être pris en 48h maximum.

Si ce n'est pas le cas, la ruche est ouverte. Si le couvain est correcte, la ruche est partitionnée sur 6, 7 ou 8 cadres. Si le couvain présente des symptômes de loque, de mycose.... (souvent dû aux varroas) la ruche ne passera pas l'hiver. Alors elle est réuni avec une petite afin de renforcer cette dernière.


Écrire commentaire

Commentaires: 0