gestion de l'humidité de la ruche

ruche varroise
ruche varroise

Tout le monde le sait, les colonies craignent bien plus l'humidité que le froid. Et notre chère abeille noire, malgré sa rusticité, peut développer quelques mycoses passagères lorsque l'ambiance est trop humide.

 

Un des grands rôle de la ruche est d'isoler de l'humidité extérieure qui dépend des conditions météorologique et topographique tout en permettant à l'humidité intérieure provoquée par la colonie de s'évacuer.

 

 

isoler de l'humidité extérieure

Pour éviter l'entrée de l'humidité extérieure, la première chose à  faire est de surélever la ruche d'environ 30-40cm. En effet, il y a un "microclimat" les premiers décimètres du sol. L'air est plus humide et il fait souvent plus froid la nuit et plus chaud la journée. Cette espace est variable en fonction de la végétation.

 

ouverture au niveau du toit chalet
ouverture au niveau du toit chalet

évacuer l'humidité intérieure de la ruche

Pour créer de la chaleur, la grappe consomme du miel et rejète de la vapeur d'eau. Cette vapeur d'eau, lorsqu'elle touche les parois froides de la ruche se transforme en gouttelette d'eau. C'est le phénomène de condensation particulièrement important au printemps lorsque l'amplitude thermique entre le jour et la nuit est grande. Or, l'air humide monte. Il faut donc créer de petites ouvertures en haut de la ruche. Les planchers aérés ont surement plein d'avantages mais l'argument d'évacuation de l'humidité ne me semble pas cohérent. Toutefois, il faut faire attention à ne pas créer de courant d'air. En gros le but est de recréer la WMC de nos maisons.

 

 

Nous sommes toujours en phase de test mais nous nous sommes beaucoup appuyés sur ce qu'on trouvait déjà sur les veilles ruches ou les autres modèles comme la Varroise. Nous sommes partis sur des ouvertures au niveau du nourrisseur. La taille de l'ouverture est importante et c'est le comportement des abeilles qui nous permettra d'affiner. Si les ouvertures sont propolisées en permanence c'est que l'ouverture ne leurs convient pas. Si on constate toujours de l'humidité en excès c'est que l'ouverture est trop petite. Pour obturer les ouvertures nous avons opter pour les mousses plastiques permettant de fermer les ruches lors des transhumances. Ces mousses laissent passer l'air humide mais créent pas de courant d'air au contraire du simple grillage. Mais un tissu pourrait faire l'affaire.