Équilibrage du poids des ruches

Récolte de Romarin
Récolte de Romarin

La miellée de romarin est à peine finie que nous pesons toutes les ruches. Nous récoltons le surplus des ruches ayant beaucoup ramassé. Puis nous redistribuons les cadres de miel aux ruches ayant peu de provision.

 

En effet la miellée principale de lavande est encore loin. Si on veut arriver en été avec des belles ruches bien populeuses, il faut que le miel soit toujours en abondance dans la ruche.

 

Comme chaque année, des ruchers ont beaucoup ramassé et d'autres presque rien. La miellée a été très intense sur la côte bleu et dans les Alpilles. C'est du coté de l’avignonnais que les ruches sont le plus légères. La chute des températures vers -8°c, pendant 3 jours, fin février alors que le romarin étaient tout en bouton lui a sans doute été fatal. Du côté du Lubéron, plus tardif, ça a bien miellé la première semaine quand il a fait très chaud mais ensuite entre Mistral et pluie on peut observer de grands écarts de poids entre les ruches.

Certaines colonies ralentissent la ponte sur le romarin pour se consacrer aux tâches de butinages alors que d'autres utilisent cette miellée pour se développer et sont donc peu garnies en miel. Là encore, ce sont des souches mal adaptées à notre écotype méditerranéen. La Provence n'est pas une terre d'exception pour faire du miel. Bien au contraire, le manque d'eau et le mistral font que nous avons pas de nombreuses miellées comme aubépine, acacia, ronce, prairie, tilleul, châtaignier... qui s'enchainent comme dans la vallée du Rhône. Cependant ces souches, avec quelques soins, seront les colonies qui produiront le plus à la lavande.

 

Nous équilibrons donc les ruches à 40-42kg (poids avec hausse) ce qui doit représenter 6kg de miel environ. Nous balayons les cadres de miel des ruches bien lourdes en leur laissant 3 beaux cadres de miel. Il est important de nourrir les ruches légères mais tout aussi important d'enlever le miel aux ruches pleines car il n'est pas rare qu'une miellée de miellat fasse son apparition. Sa date et son intensité sont très aléatoires et des ruches trop pleines de miel se bloquerai et essaimeraient...

Écrire commentaire

Commentaires: 0