comment gérer le taux d'humidité des miels

hygrométrie et miéllées "parasites"

Récolte chasse abeille
Récolte chasse abeille

Cette semaine a été consacré a la récolte de l'acacia. Comme chaque année le dilemme du moment de récolte se pose. Afin d'obtenir un miel de cru il ne faut pas trop tarder à récolter car la ronce, le tilleul ou encore les prés attaquent mais il faut attendre suffisamment que le miel soit mature et que son hygrométrie baisse.

 

Le miel s'est avant tout du nectar avec environ 70% d'eau. Les abeilles ventilent l'eau afin de pouvoir le conserver longtemps et éviter qu'il ne fermente. Elles operculent ensuite pour éviter que le miel, très hygroscopique, capte l'humidité de l'air ambiant de la ruche dont le taux est d'ailleurs élevé.

 

L'operculation des cadres est un très bon indicateur mais malheureusement si on veut un acacia de cru on ne pourra pas attendre la complète operculation.

 

Nous attendons généralement un peu moins d'une semaine après la fin de la miéllée pour aller récolter. Les balances nous renseignent d'ailleurs très bien. La miéllée a duré 15 jours environ. On a pu constater des prises de poids allant jusqu'à 6kg en une seule journée. L'acacia s'est donc beaucoup d'eau et même operculé il ne faudra pas s'attendre au même résultat que le miel de lavande.

 

Une fois récolter, les hausses sont stockées avec un déshumidificateur d'air afin d'être sur que l'hygrométrie du miel est en dessous de 18%On retire les toits et couvres cadre des palettes pour permettre à l'air de circuler. Mais il ne faut pas s'attendre à gagner 2 ou 3% de taux d'humidité. Pour cela, des machines très onéreuses existent mais sont surtout utilisées dans des pays très humides ou le miel passe difficilement sous la barre des 20%.

 

Législativement on a le droit de commercialiser du miel jusqu'à 20% mais en fonction des conditions de stockage le risque de diphasage puis de fermentation existe. Autant dire que le pot sur l'étal de l'épicerie du coin aura sale gueule s'il n'est pas vendu dans l'année.

 

Dans un précédent post nous avons parlé de l'humidité de la ruche et de la nécessité de créer des ouvertures pour que l'air humide s'échappe. Je pense que ces ouvertures accélèrent le travail des abeilles mais faudrait mettre en place un test afin de vérifier cela surtout les années humides et pluvieuses.

 

Enfin dernier élément important. La récolte à la balayette est à proscrire. Le miel d'acacia n'a pas un gout très prononcé et avec des cadres parfois operculés à 50%, il prendra vite le gout de la fumée. A moins bien sur que cet arrière gout plaise et soit recherché pour retrouver le gout des miels d'antan

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0